15/06/15

Voyages et femmes enceintes : Risques et conseils (1)

De nos jours, les voyages lointains en zone intertropicale sont des destinations de plus en plus envisagées par les familles. La femme enceinte présente, en plus des risques communs aux voyageurs, des risques spécifiques qui peuvent conduire à déconseiller le voyage. (Transport)

 

Ces risques varient en fonction du terme de la grossesse, du ou des moyens de transport envisagés, des conditions sanitaires du pays visité (épidémies, niveau d'hygiène, structures médicales) et des possibilités de traitement et de prévention des infections auxquelles la femme enceinte serait exposée. Les risques ne sont pas les mêmes en fonction de l'âge de la grossesse. Au premier trimestre, le risque principal est une grossesse extra-utérine ou une fausse couche ; au troisième trimestre, c'est l'accouchement prématuré. La tératogénicité des médicaments est plus élevée au premier trimestre (embryopathie) qu'au troisième trimestre (fœtopathie). Le risque le plus faible se situe donc au deuxième trimestre de la grossesse (1).
 
Une femme enceinte devrait éviter de se rendre dans un pays « à risque ». Les voyages tropicaux devraient, par principe, être évités (2). Pour connaître les spécificités de la destination envisagée : épidémies, structures sanitaires disponibles, zones à risque, on peut consulter  les fiches pays du site du Ministères des Affaires Étrangères et du Développement International : www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/. Ces fiches sont régulièrement mises à jour . Les destinations nécessitant des vaccinations, dans des pays où les structures sanitaires sont limitées, où sévissent des maladies infectieuses comme le paludisme, la dengue, le chikungunya, maladies qui présentent des risques spécifiques pour la grossesse, sont à proscrire. Si cela n'est pas possible, la souscription d'une assurance rapatriement sanitaire, en vérifiant que la grossesse est bien prise en compte dans le contrat, apparaît indispensable.

Transport

Tous les moyens de transport qui conduisent à une immobilisation prolongée exposent au risque thromboembolique. Pour les vols de plus de 8 heures, il est recommandé de se lever et de faire quelques pas toutes les 2 heures (3). Les bas de contention sont fortement recommandés, en s'assurant que la contention élastique soit de classe 2, permettant une pression à la cheville de 15 à 30 mmHg (4). Les modèles à mi-cuisse sont plus confortables que les modèles qui remontent sous le genou. Il faut toutefois souligner que leur efficacité n'a pas spécifiquement été étudiée chez la femme enceinte. Il convient donc d'associer le port de bas de contention aux autres mesures préventives : mobilisation des membres inférieurs et hydratation régulière. Pour les femmes qui cumulent les facteurs de risques d'accidents thromboemboliques, comme l'obésité et un antécédant de phlébite, une injection d'héparine de bas poids moléculaire avant le vol peut être envisagée (4). De plus, il faut savoir que les compagnies aériennes, en raison du risque d'accouchement, n'acceptent pas les femmes enceintes après le septième mois de grossesse, et même parfois à partir du sixième mois. En cas de grossesse multiple, l'OMS contre-indique les voyages aériens après 32 semaines de grossesse. Pour la voiture, si un long trajet ne peut être différé, des pauses toutes les heures et une marche de 5 à 10 minutes doivent être programmées. La voiture expose à un risque d'accidents qui varie selon la qualité des routes et l'état du véhicule. Les risques de fausse couche et d'accouchement prématuré sont  favorisés par les secousses du véhicule tout-terrain (5). Le voyage en train apparaît donc comme le moyen de transport le plus sûr car il permet facilement de marcher régulièrement.
 
 
 
Références bibliographiques 
(1) Hezelgrave NL, Whitty CLM, Shennan AH, Chapell LC. Advising on travel during pregnancy. BMJ 2011;342:1-8
(2) Bouréé P, Bisaro F, Lançon A, Paugam A. La femme qui voyage avec un jeune enfant. Les entretiens de Bichat 2014 :176-8. http://lesentretiensdebichat.com/liste-publications-premium/infectiologie/la-femme-enceinte-qui-voyage-avec-un-jeune-enfant
(3) Ziegler CC. Travel-related illness. Crit Care Nurs Clin North Am 2013;25:333-40.
(4) Institut de veille sanitaire. Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2014. Bull Epidemiol Hebd (Paris) 2014 ;(16-17) :261-311.
(5) Bourée P, Bisaro F. Maladies tropicales et grossesse. Rev Prat 2007;57:137-47